© 2017

Tel: +33 1 40 70 00 33 

CONTACTEZ NOUS

Centre Iéna, 8 Rue Foucault, 75116 PARIS

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black YouTube Icon
Please reload

Posts Récents

9 gestes esthétiques discrets qui peuvent vous changer la vie

August 24, 2017

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

Sur le marché de l’esthétique, la prothèse mammaire a moins la cote La mode n’est plus aux lifting et aux implants, mais aux injections de Botox.

 

 
On ne sait que choisir. Sur Realself.com, les adeptes de la médecine esthétique publient leurs selfies pris avant et après leur opération. Depuis 2006, le « tripadvisor » de la liposuccion et du lifting publie les témoignages de celles et de ceux qui ont réussi, ou non, à échapper aux ravages d’une intervention ratée.

Dans l’inventaire des interventions esthétiques envisageables de son vivant, la cote des prothèses mammaires dégringole.

 

Les ventes de produits et matériels destinés aux chirurgiens esthétiques ont atteint 8,5 milliards d’euros dans le monde, selon les chiffres établis pour le Salon IMCAS (International Master Course on Aging Science) destiné aux médecins et qui a ouvert ses portes jeudi 26 janvier au Palais des Congrès à Paris ; c’est 8 % de plus qu’en 2015. Mais la croissance du marché des prothèses mammaires n’a gagné qu’un petit 2,2 % en 2016.

 

Mincir n'aura jamais été aussi simple !

 

Deuxième intervention chirurgicale esthétique après la liposuccion – opération qui consiste à extraire la graisse à l’aide de canules –, la pose d’implants dans la poitrine est sujette à caution depuis le scandale PIP, du nom de ce fabricant qui écoulait des poches de gel frelaté. Le problème des capsules et des membranes qui peuvent entraîner des « réactions à un corps étranger » persiste aussi, reconnaît le docteur Benjamin Ascher, plasticien et fondateur du IMCAS. Tout cela rebute les femmes.

 

Succès des méthodes non invasives

 

Passer sur le billard pour s’embellir n’est, de toutes les façons, plus tendance du tout. Au lifting d’antan, les femmes préfèrent les injections d’acide hyaluronique qui permettent de combler leurs rides et de tendre leurs joues en quelques heures, sans anesthésie générale.

Partout elles sont folles de cette technique dite non invasise. En 2016, la vente de seringues et assimilés a augmenté de 8,3 %. Et la bataille pour ce marché juteux redouble entre les fabricants Galderma, filiale de Nestlé, et Allergan, propriétaire de Botox et filiale de Pfizer.

Les méthodes non invasives ont aussi convaincu les femmes en guerre contre leur tour de hanches ou de taille. Elles sont désormais nombreuses à délier le cordon de leur bourse pour s’offrir des séances de radiofréquence, decooling ou d’ultrasons pour déloger des poches de graisse disgracieuses : la vente de ces machines a bondi de 16,3 % en 2016.

Le marché de la médecine esthétique devrait conserver la santé pour atteindre près de 12 milliards d’euros en 2020, selon l’IMCAS. Ce sera notamment en séduisant de nouvelles clientes « âgées entre 20 et 35 ans », juge le docteur Ascher. L’industrie profitera alors à plein de la mode du selfie qui pousse tant les jeunes femmes au perfectionnisme.


 

L'article complet - http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/01/26/sur-le-marche-de-l-esthetique-la-prothese-mammaire-en-berne_5069193_3234.html#d5qhwOIiRs5aIjjH.99

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Archives
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
  • Black Facebook Icon